Connectez-vous

AFRIQUE DU SUD : Le président Zuma accuse l'Occident de vouloir déstabiliser l'ANC

Lundi 21 Novembre 2016

AFRIQUE DU SUD : Le président Zuma accuse l'Occident de vouloir déstabiliser l'ANC
Le président sud-africain Jacob Zuma a accusé samedi certains pays occidentaux de vouloir déstabiliser le Congrès national africain (ANC) au pouvoir.

Ces pays ont utilisé des membres de l'ANC pour faire avancer leur programme, a déclaré le président Zuma devant les supporters de l'ANC à un rassemblement à Bushbuckridge, province de Mpumalanga.

Quelques membres de l'ANC ont été capturés par les pays occidentaux, a noté M. Zuma sans donner d'autres détails.
 
Les puissances occidentales veulent éliminer l'ANC parce qu'elles ne veulent pas que l'ANC développe des relations avec les pays qui ont aidé le parti dans la lutte anti-apartheid, a indiqué le président Zuma sans identifier ces pays occidentaux.
 
Le discours du président Zuma arrive au milieu d'une division croissante au sein de l'ANC. Certains anciens combattants de l'ANC se sont récemment joints aux appels à la démission de Zuma, citant sa présumée implication dans des scandales de corruption.
 
Le président Zuma a affirmé que ceux qui montent contre lui et l'ANC avaient été achetés par ceux qui s'accrochent au contrôle de l'économie.

"Dans tous les autres pays, la majorité contrôle tout, la politique, l'économie et la défense ... C'est seulement dans ce pays (l'Afrique du Sud) que nous n'avons pas la liberté économique, contrôlée par la minorité et ceux qui nous ont opprimés », a-t-il noté.
 
Le président a également déclaré que l'Afrique du Sud n'abandonnerait pas ceux qui ont aidé l'ANC. "Les pays socialistes sont venus à notre aide, c'est la Russie qui nous a formés et nous a aidés avec les outils pour nous battre. La Chine et d'autres pays socialistes nous ont aidés", a déclaré M. Zuma. Il a déclaré que les pays occidentaux détestaient l'Afrique du Sud après qu'elle a rejoint le groupe BRICS, un acronyme pour les économies émergentes - le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.
 
"Ils se battent contre nous parce que nous avons rejoint les BRICS, certains sont au sein de l'appareil de l'ANC, mais sont alliés de l'Occident, nous sommes en guerre, nous allons protéger l'ANC", a-t-il déclaré.

Aux yeux de M. Zuma, les BRICS ont perturbé l'équilibre mondial des puissances, et les pays occidentaux "n'aimaient pas les BRICS". (Xinhua)

 
Joe waly Diam
Nombre de lectures : 153 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter