Connectez-vous

AFRIQUE DE L’OUEST : Trafics et crimes

Mercredi 13 Juillet 2016

Mohamed Ibn Chambas a appelé lundi la communauté internationale à soutenir les efforts des pays d’Afrique de l’Ouest visant à combattre "les groupes extrémistes".

Ces derniers font payer un lourd tribut aux populations, surtout dans le nord du Mali et le nord-est du Nigeria, a-t-il affirmé dans un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire de la région.
Mohamed Ibn Chambas présentait le document aux Etats membres du conseil de sécurité des Nations unies, à New York.
 
"Trafiquants, criminels…"
"Quatre millions et demi de personnes sont actuellement déplacées et 6 millions de personnes ont urgemment besoin d’une aide alimentaire en Afrique de l’Ouest. Des millions d’autres personnes n’ont plus accès à leurs champs pour les cultiver. Des millions d’enfants ne reçoivent plus l’éducation dont ils ont besoin pour leur avenir", a signalé M. Chambas.

Il a proposé de mettre des renforts à la disposition de la force multinationale conjointe destinée à lutter contre Boko Haram dans les pays du lac Tchad, à savoir le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad.

Il est nécessaire de renforcer le dispositif de lutte contre la criminalité, car "les trafiquants, les criminels et leurs collaborateurs profitent de l’absence de l’Etat de droit pour étendre leurs réseaux", affirme Mohamed Ibn Chambas.
Il regrette que "seulement 11 % de la somme de 1,9 milliard de dollars demandée par l’ONU pour aider la région en 2016 aient été reçus".

BBC.COM
Joe waly Diam
Nombre de lectures : 53 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter