Connectez-vous

12 000 personnes impactées par le Ter : des taux d’indemnisation variables selon les lieux

Mardi 11 Juillet 2017

12 000 personnes impactées par le Ter : des taux d’indemnisation variables selon les lieux
(Par Mamadou Sarr) L’indemnisation des Personnes affectées par le projet (Pap)  se déroule normalement si l’on en croit le directeur général de l’Apix. D’après Mountaga Sy, c’est le même schéma que l’autoroute à péage qui a été retenu pour procéder à l’évaluation et à l’indemnisation des personnes morales et physiques  affectées par le projet du Ter au niveau des trois départements traversés, à savoir : Dakar, Pikine et Rufisque.
 
Bien plus, M. Sy  révèle que le barème proposé a été revu à la hausse par le chef de l’Etat qui, en plus, a décidé de recaser les commerçants impactés du marché Thiaroye dans le même camp.
 
A ce jour,  la commission de conciliation de l’Apix a recensé  12 000 personnes  physiques et morales affectées par le tracé du Ter.  Dans le détail, cela donne : 2668 personnes dans le département de Dakar  dont 73% ont déjà reçu leur chèque, tandis qu’au niveau de Pikine où il y a le plus grand nombre de personnes affectées par le projet à cause des commerçants du marché de Thiaroye (photo), le taux de conciliation n’est que de 25%.  

Mais d’après le Dg de l’Apix, les commerçants seront relogés au camp de Thiaroye où sera construit un nouveau marché.
 
Par contre, au niveau du département de Rufisque où il y a 1247 Pap, les concernés se bousculent au niveau de la commission de conciliation pour se faire indemniser après la réquisition de leur maison.  Ainsi  78% des personnes affectées par le projet Ter à Rufisque ont reçu leur indemnisation pour libérer les emprises.
 
 
Nombre de lectures : 296 fois


1.Posté par Kane le 08/01/2018 16:18
Mon point de vue personnel.je suis entièrement contre ce projet car,il y a énormément de priorités dans le pays.le problème de l'emploi des jeunes,l'éducation et la santé souffrent,les pêcheurs n'osent plus naviguer dans les eaux ,la question de l'autossuffisance en riz,le besoin en eau,en électricité at en routes ou piste de production pour beaucoup de villages,la question de sécurité des 'sénégalais de l'exterieur pour ne citer que Cela...le TER n'a pas sa raison d'être ..

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter