Connectez-vous

Chez les pigeons, les leaders incompétents sont rapidement rétrogradés

Dimanche 6 Novembre 2016

Chez les pigeons, les leaders incompétents sont rapidement rétrogradés
PUTSCH. Chez les pigeons, certains individus sont considérés comme des leaders : ils ont une influence disproportionnée sur les prises de décision par rapport aux autres membres du groupe. Mais ce n'est pas pour autant que les oiseaux plus bas dans la hiérarchie vont les suivre aveuglément. C'est ce qu'ont démontré des chercheurs britanniques dans un article publié dans la revue Biology Letters le 13 septembre 2016.
Pour cela, les scientifiques ont étudié 40 pigeons biset (Columba livia) répartis en huit groupes, tous munis d'un GPS attaché par des Velcros. Les leaders sont des pigeons rapides et qui ont une certaine expérience de la navigation, ce qui induit qu'ils sont en tête lors du vol. Après l'observation des groupes pendant les déplacements, les chercheurs ont donc pu isoler les leaders. Ces derniers ont été placés dans une pièce noire afin d'entraîner un dérèglement de leur horloge interne et ainsi modifier artificiellement l'alternance des cycles jour/ nuit. Ensuite, ces oiseaux ont été replacés dans leurs groupes respectifs.
 
Entre 7 à 8 places perdues dans la hiérarchie
Lors des déplacements qui ont suivi la modification, les leaders n'ont pas su guider le groupe dans la bonne direction à cause du décalage entre leur horloge interne et la position réelle du soleil. Les pigeons "de tête" se sont dirigés dans la mauvaise direction. La mauvaise information s'est ensuite transmise à toute la hiérarchie, ce qui a affecté négativement tout le groupe. Mais pas pour longtemps. En effet, selon les chercheurs, dans la majorité des cas, quand les leaders se trompent, ils perdent rapidement leur influence : les autres pigeons vont arrêter de les suivre. De plus, ils dégringolent dans la hiérarchie : en moyenne ils perdent entre 7 et 8 places dans leur positionnement pour le vol. Le groupe les remplace par un nouveau leader mieux informé et donc plus compétent.
 
Selon les chercheurs, il est possible que l'ex-leader doute des informations qu'il possède car l'horloge interne de l'animal ne correspond pas avec les indices visuels et avec le champ magnétique. Troublé, le pigeon volerait alors moins vite et finirait à l'arrière du groupe. Autrement dit, il abonde dans le sens de celui-ci, qui s'est détourné de lui. A noter que l'équipe de chercheurs a reproduit le protocole mais avec la globalité des groupes : ce sont tous les pigeons qui ont séjourné dans une pièce noire pour "dérégler" leur horloge interne. Le résultat ? Selon les scientifiques, lorsque l'ensemble des pigeons est induit en erreur, les leaders gardent leur place et tout le groupe part dans la même direction. (Sciencesetavenir.fr)
 
Nombre de lectures : 68 fois









Inscription à la newsletter