Connectez-vous

Moustapha Diakhaté (président groupe BBY) : «j’aurais aimé qu’il y ait un meilleur contrôle de l’action gouvernementale.»

Mardi 23 Mai 2017

Moustapha Diakhaté (président groupe BBY) : «j’aurais aimé qu’il y ait un meilleur contrôle de l’action gouvernementale.»
Le président du groupe parlementaire ne porte pas de gants lorsqu’il émet des regrets en ce qui concerne des insuffisances notées dans la douzième législature. Sans détours, il crie : «J’aurais bien aimé que l’Assemblée nationale soit beaucoup plus présente dans le contrôle de l’action gouvernementale. Autrement dit, j’airais aimé qu’il y ait beaucoup plus de commissions d’enquête parlementaire par rapport à des questions auxquelles le pays est confronté. Cela n’a pas été fait.»
 
Ce n’est pas tout puisqu’il affirme qu’il aurait également aimé voir sur la table des députés plus d’auditions concernant certains responsables par rapport à des secteurs qui leur sont confiés et de commissions d’informations par rapport aux secteurs nationaux.
 
En dépit de la rareté des propositions de lois, il rappelle néanmoins les avancées qualitatives de la présente législature. Comme «la traduction simultanée, les questions d’actualité au Gouvernement, etc.»
 
Par contre, «ceux qui disent que c’est l’Assemblée nationale la plus nulle oublient que c’est lors de la précédente législature que la Constitution du Sénégal a été tripatouillée pour écourter le mandat du président de l’Assemblée nationale. C’est avec cette Assemblée que l’on a exclu des députés en toute illégalité, qu’un président de groupe a insulté un collègue, qu’un député a été frappé…» A ses yeux, n’eut été «une mobilisation du peuple, cette onzième législature allait dépouiller les Sénégalais du choix du Président de la République.»
 
Nombre de lectures : 64 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter