Connectez-vous

FORUM PAIX ET SECURITE – Gadio/Macky, le clash du référendum

Mardi 9 Août 2016

FORUM PAIX ET SECURITE – Gadio/Macky, le clash du référendum
L’ex-ministre des Affaires étrangères sous Wade, président du think tank Institut panafricain de stratégies (IPS) n’assure plus l’organisation du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Macky Sall n’a pas supporté son «Non» lors du référendum du 20 mars dernier.
 
Les 5 et 6 décembre prochains, Dakar accueille la 3e édition du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique dont le lancement a eu lieu mardi dernier en présence du ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye. Après deux éditions organisées par l’Institut panafricain de stratégies (Ips) dirigé par Cheikh Tidiane Gadio, le ministère de tutelle a décidé de mettre en selle le Centre des hautes études en défense et de sécurité (Cheds). Pourquoi ce brusque changement de l’organisateur ?

Il est avéré depuis longtemps que le leader du parti «Luy Jot Jotna» payait ainsi sa prise de position publique en faveur du «Non» au référendum constitutionnel du 20 mars 2016, prenant de ce fait le contrepied du président de la république. «Nous ne pouvions que lui retirer l’organisation de ce forum africain, justifie une source diplomatique. Le régime ne pouvait en aucune façon le laisser lui tirer dessus alors qu’il lui était permis d’accéder à beaucoup d’avantages pour lui et pour son think tank

Selon des sources de Nouvel Hebdo, c’est le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, qui a saisi le Président Macky Sall lequel «avait fait entièrement confiance à Cheikh Tidiane Gadio en lui attribuant ce travail.» 

Pour justifier le changement d’organisateur, Mankeur Ndiaye a indiqué que «lors des précédents forums, le Centre des hautes études en défense et de sécurité n’était pas encore né. Donc, il a fallu attendre encore deux ans pour que le Cheds soit bien relancé afin que nous décidions de lui confier l’organisation du forum.» Une manière subtile de mettre un voile sur la raison fondamentale à l’origine du «limogeage» de Cheikh Tidiane Gadio. «En vérité, souligne une source de NH, Gadio a voulu le beurre et l’argent du beurre sans frais. Ce qui n’était pas acceptable.»

Toujours dans sa posture toute diplomatique, Mankeur Ndiaye a rappelé que le forum «est organisé par l’État du Sénégal, qui en est le propriétaire, et qui en détient le titre foncier. Il peut donc choisir de travailler avec n’importe quel partenaire. Cela doit être clair.» 
 
«Sous-traitant»
Toutefois, une rapide recherche documentaire nous a permis de rafraîchir les propos du président de l’IPS sur la question. Il disait alors «ne pas (être) au courant d’un problème lié strictement au forum et aux questions de paix et de sécurité en Afrique. Certains ont spéculé que c’était pour des raisons éminemment politiques. Même des raisons politiques peuvent être discutées et explicitées. Notre institut a pris note de la décision du Gouvernement du Sénégal.»
Il rappelait également être la personne qui a amené le Forum à Dakar après discussions avec des amis de l’extérieur. «Je leur ai demandé de me laisser aller convaincre mon Gouvernement pour qu’on abrite le Forum de Dakar au Sénégal», clamait-il.

Nouvel Hebdo a joint Cheikh Tidiane Gadio par texto pour éclairage sur les conditions de rémunération de IPS en tant que partie prenante. Mais ce dernier n’a daigné communiquer que par un intermédiaire membre de son staff. D’abord par des menaces. «Ce que j’ai à dire, je l’ai déjà dit. Tout propos diffamatoire à mon endroit, je le réglerai là où cela devrait être réglé. Je ne reviendrai plus sur cette affaire.» Ensuite par texto reçu dudit intermédiaire. «Dr Gadio n’a jamais reçu un franc de qui que ce soit pour ce Forum.» 

Au ministère des Affaires étrangères, c’est un tout autre son de cloche que l’on a entendu. «Tous ceux qui ont travaillé pour l’organisation de ce Forum ont été rémunérés sur les fonds cherchés et trouvés par le gouvernement sénégalais…»
(Abdoulaye MBOW & Momar DIENG)
 
Nombre de lectures : 231 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter