Connectez-vous

Un appel patriotique contre les propos du communicateur traditionnel El hadji Mansour Mbaye.

Jeudi 25 Mai 2017

Le militant du parti socialiste El hadji Mansour Mbaye se décide sur le tard de soutenir le président Macky Sall en vue des futures échéances électorales. On savait que ce communicateur traditionnel était toujours très habile et disponible pour accompagner voire chanter les louanges de chaque nouveau président de la République du Sénégal. Il se singularise toujours dans sa manie en véritable troubadour de coller un qualitatif laudatif au locataire du palais présidentiel. Notre homme est dans son rôle de maître de cérémonie attitré du chef de l’Etat ou de son guide maraboutique.
 
Il ne s’agit nullement dans cet exercice de lui dénier le droit de soutenir le président par défaut Macky Sall. En citoyen responsable, il a le droit d’accompagner le candidat de son choix.
 
Toutefois, ce choix ne doit pas reposer sur des raisons fallacieuses voire confrériques de manière à compromettre et à dénaturer le socle de nos valeurs communes. Il est à la fois inopportun et dangereux de faire prévaloir des considérations d’ordre confrérique pour justifier votre soutien au président Macky Sall et à la mouvance présidentielle.
 
Monsieur Mbaye, votre attachement au guide spirituel El hadji Malice Sy ne doit nullement vous servir de tremplin pour privilégier des intérêts crypto personnels ou d’obédience maraboutique au détriment de l’intérêt général. C’est de l’avenir du notre cher pays qu’il s’agit. L’engagement du président Macky Sall de terminer les travaux de la mosquée d’El hadji Malick Sy ne doit pas vous servir de gage pour se rallier à lui. 
 
Il ne faut pas du tout absolument perdre de vue que les citoyens sénégalais n’ont pas élu Macky Sall pour qu’il se donne pour mission prioritaire la réhabilitation des cités religieuses du pays. Ils l’ont conduit à la magistrature suprême dans le dessein de construire un véritable État de droit dans lequel les droits légitimes des citoyens sénégalais consacrés par la Constitution sont défendus et protégés et pour que nul ne puisse se fonder sur des considérations aristocratiques, maraboutiques voire religieuses ou autres pour bénéficier de privilèges ou avantages indus sur le dos de l’ensemble du corps social.
 
Les citoyens sénégalais ne doivent pas perdre de vue que cette opération de charme perfide que le président Macky Sall mène en direction des  cités religieuses est seulement basée sur des motifs électoralistes en vue de conquérir le suffrage des disciples naïfs des confréries maraboutiques. 
 
Votre argumentaire est en porte-à-faux avec l’éthique islamique enseignée par notre illustre guide spirituel El hadji Malick Sy. Le respect de l’engagement fait partie intégrante des vertus salvatrices de la vie en société.
 
Votre allié du moment, le président Macky Sall, a rompu l’essentiel des engagements qu’il avait contractés avec le peuple sénégalais lors des élections présidentielles de 2012. Votre guide spirituel El hadji Malick Sy est contre cette tortuosité de nos hommes politiques, toujours enclins à revenir toute honte bue sur leurs engagements.
 
Et qui plus est, la réhabilitation des cités religieuses ne peut pas avoir le dessus sur les besoins graves des citoyens sénégalais. Quelle est cette idée saugrenue d’embellir les mosquées et/ou de réfectionner les « cités religieuses » alors que les serviteurs du Seigneur des mondes manquent de tout et éprouvent toutes les peines du monde pour préserver leur dignité et leur foi dans un pays de tous à rats où les urgences sont partout et où seuls les citoyens sénégalais les mieux en vue dans la stratification sociale sont honorés et protégés.
 
La seule priorité qui vaille pour nos autorités publiques est de faire de sorte que les besoins de base (se nourrir, se soigner, de s’offrir un habitat salubre, de s’occuper par un travail digne et rémunéré et un service éducatif de qualité pour nos enfants) des citoyens sénégalais soient satisfaits. 
 
L’illusion despotique du président Macky Sall consiste à penser que le fait s’occuper de travaux dans les foyers religieux du pays permet en grande partie de détourner l’attention des catégories sociales les plus défavorisées sur les enjeux réels de développement et de cohésion sociale. Ce serait une grande erreur en matière de gestion pragmatique des besoins récurrents de la société.
 
Soutenir et aider le président de la République consistent au fait de lui tenir un langage de vérité et de responsabilité. Une réelle et grave disparité des conditions d’existence des citoyens sénégalais s’accentue de jour en jour et qui à terme risque de saper l’unité et la cohésion sociale.
 
L’ordre maraboutique du Sénégal se réjouit des touches du président Macky Sall  par ci et là des édifices des «cités religieuses» et s’empresse de louer son action tout en feignant d’oublier l’injustice sociale qui sévit au cœur même de leurs contrées et les souffrances voire humiliations de beaucoup de citoyens par le pouvoir de leur bienfaiteur du moment.
 
Les marabouts sénégalais dans leur immense majorité se taisent sur les nombreux manquements et les entorses aux règles de bonne gouvernance de nos autorités publiques pour continuer à bénéficier du soutien financier du président Macky Sall.
 
La dignité des citoyens doit inéluctablement passer avant leur demande de réhabilitation de leurs «cités religieuses». L’éthique et les vertus islamiques enseignées par nos illustres guides spirituels doivent être au cœur de l’action de nos marabouts afin qu’ils puissent porter la parole et les revendications du corps social. Leur voix doit être plus audible auprès des autorités gouvernementales afin qu’elles orientent leurs politiques en vue de la satisfaction des besoins du peuple et de la sauvegarde des intérêts de la société.
 
Tous ces mouvements politiques de soutien au président Macky Sall doivent être dénoncés et combattus par les citoyens parce qu’en réalité ils privilégient des intérêts de groupuscules et /ou de réseaux politico-affairistes et maraboutiques au détriment du bien-être de l’ensemble du corps social.
 
Le communicateur traditionnel El hadji Mansour Mbaye ne doit pas être suivi dans sa volonté désinvolte et dangereuse basée sur des considérations égoïstes et confrériques de soutenir l’action du président de la République. La jeunesse sénégalaise n’a pas le droit ni le devoir non plus de répondre à cet appel qui à terme vise à déstructurer les fondements de la République.
 
Nous ne devons pas perdre de vue que depuis l’indépendance du Sénégal, monsieur El Hadji Mansour Mbaye se range toujours du côté des autorités de la République au détriment de la défense des intérêts de la société et s’active dans le cadre de son activité de communicateur traditionnel à  maintenir le peuple dans l’insouciance, la paresse, l’amusement et  l’oisiveté.
massambandiaye2012@gmail.com 
 
Nombre de lectures : 1117 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter