Connectez-vous

Sénégal: inauguration de la plus grande centrale photovoltaïque d’Afrique de l’Ouest

Vendredi 30 Juin 2017

(Communiqué) Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a inauguré aujourd’hui à Santhiou Mékhé la centrale photovoltaïque Senergy. Financée à hauteur de 80% par Proparco (ndlr : Proparco est le bras financier de l’Agence française de développement (AFD) pour les projets privés), cette centrale figure parmi les plus grandes d’Afrique de l’Ouest et marque une nouvelle étape dans la transition rapide du pays vers les énergies renouvelables.
 
Les 92 000 modules solaires d’une capacité totale de 30 Mégawatts (MW) permettront de fournir une électricité équivalente à la consommation annuelle de 200 000 personnes à un coût plus compétitif que celui des centrales thermiques du pays. Cette énergie propre permettra également d’éviter l’émission de 34 000 tonnes de CO2 par an.
 
Un engagement renouvelé
 
Porté par le fonds d’investissement français Meridiam, le fonds souverain sénégalais Fonsis, l’entreprise sénégalaise Senergy SUARL, et construite par Solaire direct, membre du groupe Engie, ce projet a bénéficié d’un prêt de 34,5 millions d’euros de Proparco en mai 2016.
 
Cette centrale a initié une collaboration efficace entre acteurs français et sénégalais engagés dans le développement des énergies renouvelables. L’expérience tirée de ce premier projet a permis à Proparco et Meridiam de s’engager dès décembre 2016 dans la construction d’une autre centrale photovoltaïque d’une capacité équivalente dans la commune de Merina Dakhar.
 
Les centrales de Santhiou Mékhé et de Merina Dakhar s’inscrivent dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE) qui doit permettre au Sénégal d’atteindre 20% d’énergies renouvelables d’ici la fin de l’année 2017, participant ainsi à la mise en œuvre des engagements pris par le Sénégal à la COP21.
 
Un fort intérêt pour le développement local
Les populations locales ont été pleinement intégrées au projet, de ses prémisses par l’organisation de réunions publiques pour former un consensus au niveau local, à sa mise en œuvre, notamment par le recrutement d’une main d’œuvre locale, le recours à des entrepreneurs locaux pour la construction, une assistance aux agriculteurs de la région et la construction d’une maternité équipée.
 
Nombre de lectures : 149 fois









Inscription à la newsletter