Connectez-vous

Sénégal-Israël: Macky Sall et Benjamin Netanyahou vont normaliser les relations diplomatiques

Lundi 5 Juin 2017

Photo: Le monde juif
Photo: Le monde juif
Le chef du gouvernement israélien n’aura pas fait le voyage de Monrovia pour rien. En marge du 51e Sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Benjamin Netanyahou s’est entretenu avec le président sénégalais, Macky Sall.
 
Les deux hommes avaient sans doute hâte de se voir afin de lever le «quiproquo» qui a provoqué la suspension des relations diplomatiques entre les deux pays suite au vote en décembre dernier d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations-Unies condamnant la colonisation de territoires palestiniens par l’Etat juif.
 
Le Sénégal, membre non permanent dudit conseil, avait porté cette résolution en compagnie de la Malaisie, du Venezuela, de la Nouvelle Zélande, ce afin de prendre le relais de l’Egypte, pays initiateur du projet avant de céder aux pressions israéliennes et américaines.
 
Par la suite, Israël, qui n’a pas de relations diplomatiques avec le Venezuela et la Malaisie,  avait suspendu toutes relations avec Wellington et Dakar, gelant par exemple l’exécution de tous les projets qu’il finançait au Sénégal, notamment dans les domaines technologique et sécuritaire.   
 
Toutefois, la diplomatie sénégalaise n’a jamais donné l’impression de mettre de l’huile sur le feu, en dépit des demandes pressantes exprimées par une frange de l’opinion publique qui souhaite une rupture définitive des relations entre les deux pays. Le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, pour sa part, est toujours resté prudent quant aux intentions de l’Etat juif. A au moins deux reprises, il a indiqué que l’ambassadeur israélien était libre de reprendre son poste à tout moment. Selon nos informations, la représentation diplomatique avait laissé sur place un chargé d’affaires qui expédiait les affaires courantes.
 
La rencontre Sall-Netanyahou met donc fin à une crise de six mois, qui coïncide avec la relance de l’offensive diplomatique israélienne sur le continent. Un sommet Afrique-Israël est annoncé en octobre prochain à Lomé.
 
La présence de Netanyahou à ce sommet de la Cedeao a d’ailleurs ulcéré le roi Mohamed 6 qui était attendu dans la capitale libérienne. Une occasion manquée pour le Maroc qui a introduit récemment une demande d’adhésion à l’organisation ouest-africaine. (Momar Dieng)
 
Nombre de lectures : 73 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter