Connectez-vous

LETTRE A MACKY SALL

Mardi 18 Octobre 2016

LETTRE A MACKY SALL
Monsieur le président, attention aux chiffres maquillés qu’on vous présente !
 
Le président Macky Sall  est depuis hier en  tournée économique à vocation agricole dans  les régions de Kaolack, Kaffrine et Tambacounda. Selon le service Com du Palais, «fidèle à sa politique de proximité, fondée sur l’écoute et l'échange avec les populations, le Chef de l'Etat, Macky Sall envisage, pendant cette tournée, de visiter des zones de productions agricoles, mais aussi de s’enquérir de l’état d’avancement des activités du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) dans les régions de Kaolack, Kaffrine et Tambacounda, en particulier les projets du secteur hydraulique, les pistes rurales,  l’électrification et les équipements».
 
Les populations auraient applaudi le chef de l’Etat si vous étiez descendu sur le terrain au niveau des localités les plus éloignées au lieu de vous arrêter seulement au niveau des capitales régionales. Et là, vous auriez constaté de vous-mêmes, avec une équipe restreinte, que les populations du Boundou sont fatiguées. Et n’eût été la solidarité avec l’argent envoyé par ses fils émigrés, ces braves populations allaient connaitre la disette parce que cette année, la pluie n’a pas été au rendez-vous.
 
Monsieur Le Président de la république, je reviens de cette contrée d’où je suis originaire, il y a moins de 72 heures et j’ai constaté qu’elle est encore la grande oubliée de la république. En discutant avec des habitants, on se rend compte que rien n’a été fait par l’Etat alors que l’espoir était encore permis avec vous. L’électricité et l’eau ne sont pas accessibles à tous les villages. La majeure partie en demande.
 
Monsieur le chef de l’Etat, demain, les politiciens et certains techniciens vont vous présenter des chiffres erronés qui ne reflètent pas la réalité sur le terrain. Et dire que si vous vous inspiriez de Senghor, comme nous l’expliquait un octogénaire, vous pourriez faire des tournées sans tambour, ni trompette et constater de visu ce qui se passe. Mais ils vont maquiller les chiffres, vous présenter du faux, mobiliser des personnes à coup de centaines de millions et vous dire que les populations sont avec vous alors que tel n’est pas le cas.
 
Monsieur Le Président, une tournée agricole, c’est au niveau des profondeurs et non dans les capitales régionales où les vrais producteurs seront privés de parole.
 
Boucar Aliou Diallo (Journaliste)
 
 
Nombre de lectures : 200 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter