Connectez-vous

Fuites au Bac : les épreuves de français, d’histoire et de géographie reprises lundi

Mercredi 5 Juillet 2017

Les épreuves de français, d’histoire et de géographie des séries littéraires sont reprogrammées lundi après les fraudes constatées lors du baccalauréat général, a annoncé, mercredi à Dakar, le Directeur général de l’Office du Bac, Babou Diakham.
 
S’exprimant lors d’une conférence de presse, M. Diakham a confirmé les soupçons de fuites dont la presse a fait état sur les épreuves de français, d’histoire et de géographie du baccalauréat 2017.
 
"Nous avons été interpellés à ce sujet, par des présidents de jury, des chefs de centre et des superviseurs dans la nuit de mardi, qu’il y a eu des fuites dans certaines épreuves disponibles avant le début des examens", a-t-il dit.
 
"Après vérification à propos du bien-fondé de ces allégations, nous avons décidé d’annuler l’épreuve de français des séries littéraires, qui devait se dérouler ce matin par souci d’équité", a-t-il ajouté.
 
Le directeur de l’Office du Bac a informé que l’épreuve du français est reprogrammée ce lundi, à 8h.
 
"Les inspecteurs généraux de l’éducation et de la formation s’y attellent pour un bon déroulement de cette épreuve de remplacement", a-t-il-dit, ajoutant que l’épreuve d’histoire et de géographie se déroulera dans l’après-midi, à partir de 15h.

Concernant cette matière, il explique que deux candidats ont été surpris avec l’épreuve avant qu’elle ne soit distribuée. "Cela suffit pour entacher la crédibilité de l’évaluation", a estimé Babou Diakham.
 
Interpellé sur les rumeurs de fuites des épreuves de mathématiques de cet après-midi, M. Diakham a opposé un démenti, affirmant qu’elles se dérouleront comme prévu.
 
"Les dispositions que nous avons prises, c’est que ceux qui s’occupent du français ont dit que ce n’était pas sûr d’utiliser les secours et ils sont en train de préparer des sujets neufs", a-t-il renseigné, signalant que les données dont ils disposent permettent de dire qu’il n’y aura probablement pas de fuites.
 
"Les fuites font partie des risques dans l’organisation des évaluations, c’est ce qui explique toutes les garanties autour du choix des sujets", a-t-il soutenu, promettant que tout sera mis en œuvre pour que ce bac 2017 se poursuive dans "les meilleures conditions".
 
Après les anticipées de philosophie du 7 juin dernier, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avait déposé une plainte contre X pour diffusion de fausses nouvelles suite à des rumeurs faisant état d’une fuite.
 
M. Diakham déclare que sa direction se basera sur les résultats des enquêtes administrative et judiciaire pour confirmer s’il y a eu fuite où pas et prendre les dispositions nécessaires.
 
"Si l’enquête incrimine des acteurs, quels qu’ils soient, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur", a rassuré le Directeur général de l’Office du Bac. (APS)
 
Nombre de lectures : 110 fois









Inscription à la newsletter