Connectez-vous

Fin du 29e Sommet de l’Union Africaine : l’autofinancement, un chantier prioritaire

Mercredi 5 Juillet 2017

Fin du 29e Sommet de l’Union Africaine : l’autofinancement, un chantier prioritaire
La situation au Soudan du Sud, en Libye, en Centrafrique, et le conflit frontalier entre Djibouti et l’Erythrée, entre autres, sont très préoccupantes, au même titre que l’instauration de la paix au Mali, et la lutte contre le terrorisme
 
Le 29ème sommet de l’Union Africaine a clôturé ses travaux ce 4 juin à Addis Abeba en mettant en exergue la réforme de l’organisation, dans l’esprit de l’Agenda 2063 pour l’Afrique, mais aussi les questions relatives à la paix et à la sécurité.
 
La situation au Soudan du Sud, en Libye, en Centrafrique, et le conflit frontalier entre Djibouti et l’Erythrée, entre autres, sont très préoccupantes, au même titre que l’instauration de la paix au Mali, et la lutte contre le terrorisme.
 
Selon le Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, l’organisation a décidé de prioriser la prévention et l’anticipation ; dans ce sens, les organisations et les mécanismes régionaux sont appelés à intensifier leurs actions en étroite coopération avec la Commission de l’UA.
 
Par rapport aux Nations Unies et à l’Union Européenne, un solide consensus a été établi en matière de paix et de sécurité, sur la lutte contre le terrorisme et la radicalisation, ainsi que sur les questions relevant de la gouvernance.  
 
D’ici le prochain sommet de l’UA, en janvier 2018, la première piste est la mise en œuvre du programme de réforme, notamment le projet d’autofinancement basé sur la création d’une taxe de 0,2% sur les produits importés en Afrique ; parallèlement il y a les actions en faveur de la paix et de la sécurité sur le continent, sur l’impératif de faire baisser les tensions, et l’objectif de faire taire les armes d’ici l’an 2020. 
 
Une autre piste est consacrée à l’action humanitaire et à la solidarité aux populations victimes de la sécheresse, de la famine, des épidémies, et des déplacements forcés. Les questions de développement stratégiques occuperont la place qu’elles méritent, dont la transformation du NEPAD en une agence d’exécution de l’UA.
 
Sur la Jeunesse, thème central du 29ème sommet,  les 55 pays membres de l’Union Africaine ont décidé de créer un Fond consacré à son épanouissement, ainsi qu’une université à Addis-Abeba. (APO)
 
Nombre de lectures : 72 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter