Connectez-vous

DEUX HAUTS FONCTIONNAIRES : «Nous sommes étouffés par les hommes politiques»

Mardi 28 Mars 2017

Dans le contexte sénégalais, ils sont nombreux, les hauts fonctionnaires qui estime que leur promotion ne va pas très vite ? Pourquoi ? Parce qu’ils ne font pas de la politique. Ils sont étouffés par les hommes politiques qui occupent les postes qu’ils devraient occuper.
 
« Depuis trente ans, je suis au service de mon pays. Je suis un administrateur civil qui travaille dans une importante direction. Mais je dois dire que depuis plus de vingt ans, nos différents directeurs généraux sont tous des politiciens. Pourtant, cela ne devrait pas être ainsi car ils sont nombreux à ne rien savoir de notre travail qui est trop sérieux pour être confié à des politiques », témoigne S. Guèye (ndlr : nom d’emprunt pour protéger son anonymat), haut fonctionnaire de l’Etat.
 
« Nous ne pouvons presque pas avancer dans la hiérarchie. Les seuls postes que nous occupons, à défaut d’être conseiller technique, c’est directeur de l’administration générale et de l’équipement. En ce qui me concerne, c’est le plus haut poste que j’ai occupé. Car les politiques nous étouffent et transforment nos directions en permanence. C’est la raison pour laquelle certains de mes collègues ont choisi de faire de la politique. Aujourd’hui, quelques-uns qui ont moins d’expérience que moi ont été promus à de hauts postes de responsabilités.»
 
Un avis partagé par Libasse Tandian (ndlr : nom d’emprunt), lui aussi administrateur civil. « Je suis presque à la retraite, mais le constat est que les hommes politiques dominent le jeu. Ce sont eux qui sont nommés aux postes juteux et ce sont eux qui en profitent et font profiter leur clan. Moi, j’ai déjà fait les frais de notre directeur général qui a été nommé dans notre direction parce qu’il est tout simplement politique. »
 
« Lors d’une réunion, je lui avais fait comprendre que ces choix n’étaient pas bons, quelques semaines plus tard, on m’a affecté ailleurs en guise de sanctions. Le drame, c’est que la plupart des politiciens qui nous rejoignent n’ont aucune notion par rapport au fonctionnement de l’Administration, mais ce sont eux qui font la pluie et le beau temps au détriment des vrais patriotes, qui, malheureusement ne sont pas intéressés par la politique.»
 
Par la même occasion, il donne un exemple pour illustrer ses propos : «Une fois, nous étions à quelques jours d’une élection présidentielle. Notre directeur général qui n’avait aucune compétence à gérer ce qu’on lui avait confié, avait préféré réquisitionner chauffeurs et voitures, bons d’essence et j’en passe, alors que nous devions rencontrer dans la même semaine d’importants partenaires. Cela avait foiré parce que lui-même disait qu’il fallait que son mentor gagne sinon il allait perdre son poste. Ce qui veut dire que nous qui ne faisons pas la politique, qui servons notre pays, n’avons pas la chance d’être ministre ou autre chose parce que nous sommes étouffés par ces gens-là dont certains deviennent riches en un temps record.» (Abdoulaye Mbow)

 
Nombre de lectures : 56 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter