Connectez-vous

Côte d'Ivoire: un préfet pris à parti par des habitants

Jeudi 4 Mai 2017

Bouaké (Côte d'Ivoire) - Le préfet de Ouangolodogou (nord), Coulibaly Sihindou, a été la cible de violences de la part de jeunes habitants jeudi, ont rapporté à l'AFP plusieurs sources locales à Ouangolodogou.

Des manifestants ont d'abord encerclé le centre culturel dans lequel se trouvait le préfet. "Les cailloux ont commencé à pleuvoir", a affirmé Traoré Amadou, habitant de Ouangolodougou.

M. Amadou estime qu'"on a frôlé le pire", relevant "l'intervention des forces de l'ordre, qui ont exfiltré toute la délégation de la salle".

La résidence du préfet Sihindou a ensuite été prise à parti et pillée. Des coups de feu ont été entendus.

Un différend foncier entre les autorités locales et les habitants de Ouangolodogou serait à l'origine de ces troubles. "Un lotissement [a été construit] et nous ne sommes pas d'accord avec les autorités qui ont pris cette décision", a indiqué au téléphone Soro Daouda, un habitant de la localité, à l'AFP.

"Nous avons déjà exprimé notre mécontentement il y a quelques jours mais personne ne nous a pris au sérieux", a ajouté Soro Daouda.

Selon un responsable à la préfecture de Ouangolodogou, le préfet s'est réfugié à Korhogo, quatrième ville du pays située à une centaine de kilomètres de Ouangolodogou.
 
Nombre de lectures : 44 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter