Connectez-vous

Affaire Khalifa Sall: CGLU Afrique alerte contre «un traitement dégradant et indigne » du maire de Dakar

Jeudi 1 Juin 2017

(RABAT, Maroc, 1 juin 2017) - Les 29 et 30 mai 2017, s’est tenue la 16ème session du comité exécutif de CGLU Afrique à l'hôtel «La Tour Hassan» de Rabat (Maroc). Les travaux ont été présidés par M. Hugues Ngouélondélé, Député-maire de Brazzaville (Congo), Vice-président de CGLU Afrique pour la région Afrique Centrale. 
 
Entre autres sujet, le comité exécutif de Cités et Gouvernements Locaux Unis a abordé le dossier judiciaire du maire de Dakar en ces termes :
 
« Le comité s’est enfin préoccupé de la situation du président de CGLU Afrique, M. Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar, incarcéré à la Maison d'Arrêt de Rebeuss depuis mars 2017. Le Comité a résolu de continuer à sensibiliser les décideurs africains et l’opinion africaine et internationale sur la nécessité de respecter scrupuleusement la loi dans le traitement de cette affaire, y compris la présomption d’innocence ; et d'éviter de faire subir au Maire élu de Dakar un traitement dégradant et indigne.»
 
«Le Comité Exécutif est élu pour un mandat de 3 ans qui court depuis la dernière assemblée générale de CGLU Afrique tenue à Johannesburg, Afrique du Sud, le 2 décembre 2015. Au cours de ladite assemblée générale, M. Khalifa Sall, Maire de Dakar, Sénégal, a été porté à la Présidence de CGLU Afrique et préside à ce titre les sessions du Comité Exécutif. En son absence il désigne un remplaçant parmi les vice-présidents.»

«Le Comité Exécutif de CGLU Afrique est l'instance chargée de la direction politique de CGLU Afrique entre les sessions de l'Assemblée générale de l'organisation. Le Comité Exécutif comprend 16 membres, 15 membres représentant à égalité chacune des 5 régions du continent (soit 3 élus locaux pour chacune des 5 régions), auxquels s'ajoute la présidente du Réseau des Femmes Élues Locales d'Afrique (REFELA).» (Avec APO)
Nombre de lectures : 106 fois









Inscription à la newsletter